PARTENAIRES

Acteurs-partenaires

Initiée au départ par la compagnie ilotopie, l’originalité du projet est précisément d’associer dans une double dynamique de réflexion et d’action différents acteurs de milieux souvent cloisonnés, environnement, culture, recherche, éducation, patrimoine.

Collectif des partenaires historiques :

  • Le Citron Jaune, Centre National des Arts de la Rue et la compagnie ilotopie;
  • l’Association des Amis des Marais du Vigueirat (site du Conservatoire du Littoral);
  • le Syndicat Mixte du Domaine de La Palissade (site du Conservatoire du Littoral) ;
  • le CPIE Rhône pays d’Arles (Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement) ;
  • le DESMID (Dynamique Ecologique et Sociale en Milieu Deltaïque – laboratoire de recherche du CNRS).

Autres partenaires (au fil des projets et des années) :

  • la Tour du Valat, Centre de Recherche pour la conservation des zones humides méditerranéennes 
  • le Parc Naturel Régional de Camargue
  • le Château d’Avignon
  • le bac de Barcarin (Syndicat Mixte des Traversées du Rhône)
  • le Musée départemental de l’Arles antique
  • le Muséon Arlaten

Inventer ensemble de façon durable de nouveaux usages et de nouvelles pratiques de nos territoires, tel  est le principe de la charte d’objectifs communs qui a été mise en place.

Nouveaux partenaires

De nouveaux sites et partenaires sont venus ou revenus s’associer à l’aventure des Envies Rhônements 2011, ce qui était également l’un des objectifs du passage en biennale.

• La Tour du Valat, centre de recherche pour la conservation des zones humides méditerranéennes, basée au sambuc : elle accueille le projet des « pheuillus en Camargue », commencé en 2010 et qui s’achèvera à l’été 2011.

• Marseille Provence 2013, avec les Ateliers de l’Euro-Méditerranée, soutient aussi le projet des « pheuillus en Camargue ».

• La ville de Port-Saint-Louis-du-Rhône, qui avait accueilli le festival lors de ses premières années, retrouve sa place légitime et permet de dessiner un parcours artistique jusqu’à l’embouchure.

• Le Château d’Avignon, domaine départemental des Bouches du Rhône (qui avait aussi déjà accueilli le festival de 2005 à 2007), enrichit le festival par ses paysages du petit Rhône.

• Le Muséon Arlaten

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :